Gishi club de Jambes




Amsar au championnat d’Europe

Notre compatriote s’est envolé ce samedi 14 août pour son premier championnat d’Europe.

C’est dans des conditions particulières liées à la situation sanitaire qu’il découvre cette atmosphère singulière. Il devra néanmoins attendre patiemment dans sa chambre d’hôtel jusqu’au mardi matin pour pouvoir sentir le tatami sous ses pieds.

Cependant, dès le lundi, le tirage au sort l’oblige à garder les pieds sur terre. Bien qu’aucun combat ne soit facile, le tableau s’apparente quand même à un parcours du combattant. Premier tour contre le Hongrois Kollar qui le prive de médaille à Bucharest et second tour contre l’Azeri qui l’empêche d’accéder à la finale de Teplice. Il y a donc de la revanche dans l’air.

Prêt tactiquement, Amsar débute son combat avec une bonne attitude offensive et domine les débats. Acculé, le hongrois est poussé à la faute et notre jeune judoka marque waza-ari sur contre. Petit à petit, on sent la difficulté qu’il éprouve à maintenir le rythme, une mauvaise gestion de son effort et un régime compliqué ont raison de son état de forme. Fatigué et trop défensif, il se fait surprendre et laisse revenir son adversaire dans la partie en remettant les compteur à zéro. Dans un ultime effort, Amsar profite d’un cafouillage pour lancer un Ko-soto-gake qui aurait dû lui donner la victoire mais l’action semble trop litigieuse pour l’arbitre et le match se termine sans vainqueur.

Dès l’entame du golden score Kollar profite de la méforme de notre belge pour accélérer le rythme. Totalement à la dérive, Amsar ne peut suivre la cadence et ne résiste pas au seoi-nage de son adversaire voyant ainsi la victoire s’envoler. La défaite de son adversaire au tour suivant mettra définitivement fin à son aventure dans la compétition.

Le haut niveau demande une rigueur dans bien des domaines (aussi bien sur les tatamis qu’en dehors) mais cette mésaventure rapproche un peu plus notre futur champion de la maturité nécessaire pour aller décrocher une médaille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *